GuidEnR SOLAIRE THERMIQUE > Installations solaires collectives > Les règles de maintenance   
GUIDEnR SOLAIRE THERMIQUE,
L'information Solaire Thermique
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau






Installations solaires collectives > Les règles de maintenance

La tenue d’un cahier de maintenance par l’exploitant est impérative.


CONTROLES ANNUELS


- Nettoyage des capteurs (un nettoyage plus fréquent peut être nécessaire sur certains sites à proximité de sources de pollution, zones industrielles par exemple).

- Contrôle du fluide caloporteur : teneur en antigel et pH.

- Contrôle du fonctionnement des dispositifs de protection et de sécurité : vase d’expansion, soupape, purgeurs.

- Contrôle des alimentations électriques et des voyants lumineux du tableau électrique.



CONTROLES PLUS FREQUENTS


- Vérification de la pression du fluide caloporteur.

- Vérification du fonctionnement de l’échangeur.

- Vérification du fonctionnement des circulateurs.

Périodicité des contrôles


La périodicité de ces contrôles dépend du type de contrat d’entretien : => Contrat d’exploitation spécifique unique
La périodicité d’intervention devra correspondre à un bon compromis entre l’économie d’énergie réalisée grâce au solaire et le coût de la maintenance (de 2 à 4 fois/an en fonction de la taille de l’installation).

=> Contrat d’exploitation commun au chauffage et à l’ECS
La vérification pourra avoir lieu à chaque visite de l’agent d’entretien (par exemple 1 fois/mois).

=> Installation équipée d’un télésuivi
Le contrôle est réalisé en continu avec éventuellement un report d’alarme automatique chez l’exploitant.


BALLON D’EAU CHAUDE


- Nettoyer, détartrer, et désinfecter les ballons au moins une fois par an (présence de trou d’homme d’au moins 50 cm de diamètre pour les ballons supérieurs à 1000 litres).

- Il est recommandé d’ouvrir complètement la vanne de vidange tous les mois (chasse d’environ 1/10 du volume du ballon).

RESEAU DE DISTRIBUTION D’ECS


- Suivre l’évolution de la corrosion ou de l’entartrage des canalisations d’eau chaude (fréquence annuelle). Mettre en place des manchettes démontables de contrôle de même nature que le réseau.

- La mise en place d’un suivi périodique de la température et l’interprétation des résultats permettent d’appréhender et de corriger les dysfonctionnements éventuels du réseau d’eau chaude sanitaire.

- Tenir à jour et archiver l’information.

POINTS DE PUISAGE DE L’EAU


- Contrôler annuellement le bon fonctionnement des vannes, clapets, mitigeurs...

- Entretenir les appareils de robinetterie (détartrage, désinfection, etc…).

- Remplacer les accessoires de robinetterie usagés ou en mauvais état (têtes de robinets, flexibles et pommeaux de douches y compris tous les joints).

- Purger régulièrement les points d’eau après leur nettoyage et désinfection et tout particulièrement lorsqu’ils n’ont pas été utilisés.