GuidEnR SOLAIRE THERMIQUE > Chauffe Eau Solaire Individuel > La maintenance   
GUIDEnR SOLAIRE THERMIQUE,
L'information Solaire Thermique
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau






Chauffe Eau Solaire Individuel > La maintenance

MAINTENANCE COURANTE DE L’INSTALLATEUR


La mise en place d’un cahier de maintenance est primordiale pour assurer un suivi efficace de l’installation.

=> Capteurs solaires
  • Vérifier en fonctionnement l’égalité des températures en sortie de capteurs à la condition que ces derniers soient montés en parallèle (si les températures sont inégales, il peut s’agir d’un mauvais équilibrage ou de l’encrassement des capteurs)
  • Resserrer la boulonnerie des supports : tous les 3 ans
  • Vérifier l’état des supports : tous les 3 ans
  • Contrôler le PH et la densité de l’antigel
  • Vidanger et recharger en mélange antigel : suivant la périodicité indiquée par le fabricant




=> Régulation – électricité (périodicité annuelle conseillée)
  • Contrôler les sondes (utiliser le tableau de correspondance température – valeur ohmique)
  • Contrôler les sondes de régulation : compléter graisses et huiles thermiques dans les doigts de gants
  • Contrôler l’alimentation et les voyants lumineux des armoires électriques
  • Mettre en marche forcée le circulateur


=> Circuit hydraulique primaire (périodicité annuelle conseillée)
  • Contrôler les organes de sécurité :
    • Manoeuvrer les purgeurs d’air.
    • Vérifier la pression de gonflage du vase d’expansion.
    • Contrôler la soupape de sécurité.
  • Contrôler visuellement le calorifuge : fixation, état général et protection anti-UV


MAINTENANCE COURANTE DE L’USAGER


Quelques opérations simples peuvent être réalisées par l’usager. Ces actions devront être indiquées sur le cahier de maintenance.

=> Vérifier régulièrement le bon fonctionnement du CESI
  • Contrôler au manomètre la pression du fluide dans les capteurs.
  • Vérifier que le régulateur et le circulateur fonctionnent, par temps ensoleillé.
  • Contrôler la circulation du fluide : il est utile de prévoir sur l’installation un thermomètre à l’entrée et un autre à la sortie de l’échangeur solaire du ballon. En fonctionnement et par temps ensoleillé, l’écart entrée - sortie dépasse rarement 10 [°C]. Un insuffisant. Un régleur de débit peut être aussi installé afin de pouvoir contrôler le débit pendant les périodes d’arrêt du circulateur (cas de couverture nuageuse : rayonnement solaire insuffisant).
  • Nettoyage du vitrage, si besoin (poussières issues de la pollution de l’air…)
Pendant les périodes de non utilisation de l’installation, vacances par exemple, couper l’alimentation électrique de l’appoint et laisser la régulation différentielle sous tension, ceci pour éviter des phénomènes de stagnation dans le circuit primaire.
Lorsqu’un contrôle fait apparaître un défaut ou une valeur anormale (Pression, température…), l’usager n’interviendra pas par lui même, mais préviendra l’entreprise chargée de la maintenance.