GuidEnR PHOTOVOLTAÏQUE > Technologie, management : la stratégie Viessmann  
GUIDEnR SOLAIRE THERMIQUE,
L'information Solaire Thermique
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau










Technologie, management : la stratégie Viessmann

Technologie, management : la stratégie Viessmann

Viessmann à Faulquemont vient de recevoir le prix stratégie Recherche & Développement de l’Usine nouvelle. Une consécration pour ce site en recherche permanente d’innovation pour ses produits mais aussi son management.



Pas sûr que le commun des mortels imagine la technologie nécessaire au ballon d’eau chaude sanitaire. « On ne vend pas des ballons, on vend une solution », corrige Pierre Dargacz, responsable fabrication et industrialisation chez Viessmann à Faulquemont. 151 types de ballons différents sortent de l’usine, chacun associé à un besoin, à une culture de pays.

« On ne vise pas le volume mais la différenciation », poursuit l’homme. Exemple avec le ballon thermodynamique sorti l’an dernier. « Une solution spécialement adaptée pour la France, explique Marc Vigneron, président du site de Faulquemont. Sa technologie présente la meilleure efficacité énergétique du marché. » Le ballon thermodynamique, c’est une nouvelle solution pour exploiter les énergies renouvelables. L’air passe dans un condenseur doté d’un gaz spécifique. Les calories générées chauffent l’eau sanitaire. Comme un réfrigérateur mais à l’envers.

Commun à tous les ballons, par contre, les travaux sur l’émaillage Ceraportect menés avec des chercheurs permettent de garantir une hygiène irréprochable de l’eau chaude sanitaire. Viessmann est la seule usine au monde à avoir certifié ce procédé.

Faulquemont est également spécialisée dans les systèmes solaires thermiques. Pas facile le marché du solaire thermique. Le yo-yo des réglementations, la baisse du prix du pétrole ne favorisent pas l’extension. Ce qui n’empêche pas Viessmann de demeurer leader du marché en Europe et d’investir dans de nouveaux procédés. En avril dernier, ThermoProtect sortait de ses ateliers. Six ans de recherche, une collaboration Institut Jean-Lamour/Ademe pour la mise au point d’une nanocouche unique au monde et d’un absorbeur avec limitation de température à 150°. « La montée en température du glycol est désormais contenue et ce fluide ne s’altère plus. Ainsi, il n’y a plus de maintenance », explique Pierre Dargacz. ( RL du 16 avril 2015). Viessmann espère gagner des parts de marché et relancer le solaire pour les bâtiments collectifs, écoles, etc. 3 M€ ont été investis pour la nouvelle ligne de production.

Réservoir d’énergie

En septembre, les batteries capables de stocker l’électricité produite par du photovoltaïque ou pile à hydrogène seront mises sur le marché. « Demain, nos bâtiments deviendront des réservoirs d’énergie, explique Martine Fischer, responsable marketing opérationnel. Nous concevons les produits pour cet habitat du futur. » Allemagne, Suisse, Autriche, pays qui favorisent l’autoconsommation, sont visés. « La France y viendra », assure le président Vigneron.

Sentir le marché, anticiper sur les tendances et réglementations, c’est le travail de Thomas Lesch et de son équipe d’hommes produits. « On établit des contacts avec nos filiales de vente, on définit les innovations pour les 2-3 ans à venir. Chacune doit être adaptée aux besoins du pays auquel elle est destinée. » Le ballon thermodynamique adapté à la France peut être couplé à du photovoltaïque, ce qui lui permettrait de pénétrer d’autres marchés. Les thermosiphons, ballons solaires sur toiture, sont eux destinés aux pays du Sud. « Nouveaux produits pour marchés nouveaux », spécifie Marc Vigneron.

Source : http://www.republicain-lorrain.fr