GuidEnR PHOTOVOLTAÏQUE > Depuis 30 ans, Montmélian rayonne à l'énergie solaire  
GUIDEnR SOLAIRE THERMIQUE,
L'information Solaire Thermique
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau










Depuis 30 ans, Montmélian rayonne à l'énergie solaire

Depuis 30 ans, Montmélian rayonne à l'énergie solaire

Elle n'est pas sur la Côte d'Azur ni en Californie: la petite cité de Montmélian, dans les Alpes françaises, fait pourtant figure de vitrine de l'énergie solaire depuis plus de 30 ans. Un esprit pionnier qui lui vaut une reconnaissance internationale.



Certains pays s’y sont déjà lancés, c’est le cas notamment des Pays-Bas. La France n’est pas à la traîne. Après cinq ans de recherches en collaboration avec l’Institut National de l’Énergie Solaire (INES), l’entreprise Colas – filiale de Bouygues – a mis au point un revêtement de route fait de cellules solaires. Chaque carreau est en réalité composé d’une seule et unique cellule photovoltaïque de 15 centimètres carrés. Ils seront ensuite collées sur une route existante et enduits d’une résine spéciale pour résister au trafic.

Comme l’explique Hervé Le Bouc, directeur général de Colas : « Cette surface se vend sous forme de dalles qu’on applique sur les routes ou les parkings. À Chambéry et Grenoble, un flot continu d’un million de véhicules a été testé sur Wattway, équivalent à vingt ans de trafic habituel, et la surface ne bouge pas.« 

Si la technologie représente en elle-même un gros progrès, ce revêtement, lui, pourrait faire double emploi : renforcer nos routes existantes et produire de l’énergie propre, locale et renouvelable. Les équipements à pouvoir en profiter sont aussi nombreux que variés – éclairage public signalisation lumineuse, transport public, véhicules électriques, maisons, bureaux, etc -.

En terme de rendement, 20 m² de Wattway génèrent assez d’énergie pour une maisonnée. Et avec le seul soleil, un kilomètre de route fournirait assez d’énergie à une ville de 5 000 habitants. Selon Hervé Le Bouc, il suffirait qu’un tiers des routes françaises en soient recouvertes pour que le pays soit autonome en énergie…

Pour accélérer son déploiement, ce revêtement sera commercialisé sous le nom de « The Wattway » dans pas moins de 400 agences françaises, avant un export à l’international.

Source : http://fr.ubergizmo.com