GuidEnR SOLAIRE THERMIQUE > Calcul des besoins énergétiques en eau chaude sanitaire   
GUIDEnR SOLAIRE THERMIQUE,
L'information Solaire Thermique
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau






Calcul des besoins énergétiques en eau chaude sanitaire

Le chauffage de l’eau chaude sanitaire nécessite deux types d’énergie :
  • L’énergie calorifique, qui permet d’élever la température de l’eau sanitaire
  • L’énergie mécanique, qui permet de faire circuler l’eau dans les circuits d’eau
Nous ne traiterons que l’énergie calorifique.

Ainsi, nous calculons les besoins en eau chaude sanitaire en kWh/an. Les kWh ainsi calculés représentent l’énergie calorifique consommée pendant une année et qui ont permis de garantir une chaude sanitaire aux utilisateurs.

Il convient avant tout d’introduire les définitions suivantes concernant les consommations :

Répartition de la consommation énergétique dûe à la production d'eau chaude sanitaire
La consommation terminale est l’énergie stockée par l’eau chaude sanitaire. L’énergie primaire est égale à l’énergie terminale à laquelle s’ajoutent les pertes d’énergie successives, à savoir :
  • Les pertes par conversion d’énergie. Par exemple, dans le cas où l’eau chaude sanitaire est chauffée grâce à une chaudière au fioul, celle-ci va convertir l’énergie chimique du fioul (PCI) en chaleur. Cette conversion s’effectue avec un rendement qui est propre à la chaudière.
  • Les pertes par transport. Par exemple, toujours dans le cas d’une chaudière au fioul, celle-ci va chauffer un circuit d’eau à haute température. Cette eau chaude va circuler jusqu’au lieu de stockage de l’eau sanitaire afin de céder ses calories. Il y a donc des pertes de chaleur dans les réseaux hydrauliques.
La seule consommation qui intéresse l’utilisateur est la consommation primaire car elle est payante. Mais cette consommation primaire ne peut être connue qu’à travers l’analyse des consommations terminales.
           



Le calcul de la consommation terminale d’eau chaude est délicat à réaliser car il est difficile de juger le « comportement eau chaude » des usagers.

Néanmoins, des profil de consommations conventionnels ont été déterminés et sont exposés ci-dessous :